play user info fast-forward warning
Live
Embed
Facebook
Twitter
1.2K
vues
0
partager
Suivant

1975 : les vins de pays en Ardèche

Archives INA - FR3
La consommation des vins en France diminue, mais à la quantité les français préfèrent la qualité. Les vins de pays sont une solution pleine de promesse et se développent notamment en Ardèche.
A la fin des années 1960, les modes de consommation du vin se transforment. Les consommateurs ont tendance à privilégier la qualité sur la quantité, à boire moins pour boire mieux. Les cépages hybrides ont cédé le pas, au cours des années 1970, à des cépages du nord des côtes du Rhône comme la syrah, moins productive, mais donnant des vins de plus grande qualité. Sur l'ensemble du territoire français, 400 000 hectares plantés avec des hybrides furent alors arrachés. Entre les vins de consommation courante bien adaptés aux hybrides et les vins d'appellation d'origine contrôlée, dont les critères de sélection sont souvent trop exigeants, s'établissent alors des vins délimités de qualité supérieure et des vins de pays, aux contraintes moins draconiennes.
Ruoms, siège de l'UVICA (Union des vignerons des coteaux de l'Ardèche) appartient au canton de Vallon-Pont-d'Arc et le reportage souligne la stratégie globale de développement de l'Ardèche méridionale qui parie sur le tourisme : le canton de Vallon-Pont-d'Arc est au cœur du développement du canoë-kayak dans les gorges de l'Ardèche.
user
0 commentaire